Une vie communautaire

Comme tous les membres des Foyers de Charité du monde, les membres du Foyer de Charité de la Flatière ont choisi de consacrer leur vie à l’évangélisation. Par leur travail, leur prière, leur accueil et les retraites spirituelles proposées dans le Foyer, ils entendent :

  • vivre et témoigner ensemble de l’amour du Christ pour chaque personne ;
  • fortifier les chrétiens dans leur foi ;
  • donner à tous les hommes la chance de rencontrer le Christ et de grandir en humanité.

Les membres du Foyer partagent une vie simple et fraternelle. Ils mettent en commun leurs biens et leurs compétences pour faire du Foyer un lieu propice au ressourcement spirituel des hommes et des femmes d’aujourd’hui.

Une vie de famille

« Notre optimisme n’est pas béat, c’est l’optimisme de la miséricorde. C’est l’optimisme de la confiance envers la Sainte Vierge, l’optimisme de la vie de famille qui est réelle, comme çà, et qui sait très bien que nous comptons sur le Seigneur pour qu’Il fasse son travail à travers nous. C’est l’optimisme de ceux qui savent qu’ils sont traversés par la grâce de Dieu qui veut aller dans le monde tout entier. » Père Finet (co-fondateur des Foyers de Charité), 22 juin 1972

La vie de famille telle qu’elle se vivait à Nazareth, vie cachée dans le Cœur de Dieu, enveloppée d’amour et de silence, est notre modèle.

A partir de nos différences d’origine, d’âge, de caractère, l’unité dans l’Esprit-Saint est à construire tous les jours. Toutefois, le « vivre ensemble » est incontestablement une source de joie qui répond à un besoin du cœur. Les occasions de fêtes ne manquent pas. Les grandes fêtes de l’Église, en premier lieu, sont une source de joie parmi les plus profondes. L’accueil de nos familles, de nos amis, de membres des autres Foyers sont également l’occasion de réjouissances. Nous aimons nous offrir des occasions pour goûter la joie de vivre en famille, entre frères et sœurs (promenade, sortie culturelle, anniversaire ou repas plus festif qu’à l’ordinaire).

Une vie de prière

« Qui dira ce que la prière peut mettre et répandre dans une âme, de vérité, de paix, de force, de consolation, d’espérance ? Elle n’est pas seulement de la lumière, elle est de la chaleur, elle est de la vie. » Marthe Robin, 3 avril 1930, extrait de son journal

 

La vie d’un membre de Foyer est enracinée dans sa relation d’amour personnel avec Dieu. L’Eucharistie, la prière personnelle et communautaire (Adoration, Chapelet), la méditation de la Parole de Dieu fortifient notre vie intérieure. Nous élargissons notre prière quotidienne en priant avec et pour les retraitants, aux intentions qui nous sont confiées, et aux intentions du monde.

Une vie de travail

«Apprends-nous, Vierge Marie, à savoir, de nombreuses fois dans la journée, arrêter trente secondes notre travail pour goûter de cœur et de pensée la présence du Seigneur.» Père Jacques Ravanel (co-fondateur du Foyer de Charité de la Flatière)

Nous croyons que la Vierge Marie a conduit vers le Foyer chacun des retraitants et qu’Elle est la première à les accueillir. C’est Elle la maîtresse de maison.  Néanmoins, c’est toute la communauté, dans son ensemble, qui a pour mission de prendre en charge les tâches matérielles (cuisine, service en salle-à-manger, accueil, ménage, animation, secrétariat, …) pour permettre aux retraitants de consacrer une semaine à la recherche du Seigneur et de se laisser renouveler dans son Amour..